APL, Concubinage ou colocation, quelles sont les différences ?

Qu’est ce que l’APL?

Tout d’abord qu’est ce que l’APL. Ca signifie Aide Personnalisée au Logement. Elle est destinée soit aux étudiants soit aux personnes aux revenus modestes résidant en métropole. Pour en bénéficier, il faut être locataire (ou colocataire) d’un logement conventionné, ou, mais cela reste un cas plus rare, être propriétaire d’un logement, en ayant contracté un prêt spécial (la liste est disponible sur le site de la CAF). Notez qu’en tant que locataire, vous bénéficiez de cette aide uniquement si votre bailleur n’est pas un membre de votre famille.

Pour les étudiants, pas d’inquiétude : même avec un emploi saisonnier, vous conservez votre statut.

Comment connaître le montant de mon aide logement?

Le montant de l’APL varie selon plusieurs critères :

•vos revenus,

•votre situation personnelle,

•le type de logement

•le montant du loyer,

•et enfin la localisation de votre logement : les aides sont différentes en Ile-de-France et dans les agglomérations de plus de 10000 habitants.

En général, l’APL peut aller de 50€ à 250 par mois. Pour les étudiants, il est important de comprendre que ces aides ne dépendent pas des revenus de vos parents : tout le monde y a droit, cela dépend uniquement de vos propres revenus. N’oubliez pas également que ce sont les revenus des deux années précédentes qui sont demandés lors du calcul du montant de l’aide.

La Colocation

Vous êtes considéré comme étant en colocation si vous occupez un logement avec au moins une personne et cette personne n’est pas votre conjoint.

Lorsque l’on est en colocation, il est tout à fait possible de bénéficier de l’APL. Il suffit que chaque colocataire en fasse la demande. Une petite différence seulement : le montant de l’APL que vous toucherez sera calculé en fonction bien sûr de vos ressources mais aussi en fonction de la part de loyer payé seulement par vous. Bien entendu, le montant du loyer est divisé par le nombre de colocataires si vous ne disposez que d’une seule quittance de loyer.

De plus, il est important de savoir que si jamais un colocataire quitte le logement, cela entraîne automatiquement une révision du montant de l’APL que vous touchez. C’est exactement la même chose si un nouveau colocataire arrive dans votre logement.

Vous pouvez donc tout à fait vous rendre directement sur le site de la CAF afin de savoir si vous pouvez bénéficier ou non de l’APL.

Attention ! Quelques précisions ! Il y a deux solutions lorsque l’on est en colocation. Si les colocataires ont signé un bail unique, c’est-dire que tous les colocataires sont signataires du même bail et que tous les colocataires reçoivent une unique quittance de loyer. Ils ont tous solidaires en ce qui concerne le paiement du loyer ainsi que le dépôt de garantie. Dans ce cas-là, si un colocataire part ou si un nouveau colocataire arrive, il faut impérativement que vous en informer la Caisse D’allocation Familiale. Si vous ne le faite pas, vous pourrez payer le trop-perçu ou bien voir votre APL supprimé. Ce qu’il faut retenir, c’est que dans le cas d’un bail unique, l’aide au logement est calculé en fonction des revenus de tous les membres de la colocation.

Deuxième solution. Si chaque colocataire possède un bail individuel, vous pouvez déposer votre demande d’aide au logement comme pour une location classique. C’est à dire que le montant de l’aide sera calculé seulement par rapport à vous et pas par rapport aux autres colocataires. Néanmoins, ce cas est un peu moins courant et certains n’y penses pas du tout.

Le Concubinage

A la différence de la colocation, si vous êtes en concubinage, la Caisse d’Allocation Familiale prétend que vous êtes de la même famille. L’Aide au Logement Personnalisé est donc calculée en fonction de vos deux salaires, du nombre de personnes à charge, de vos ressources etc… Elle est donc calculée en fonction des deux personnes. S’il y a donc un changement dans cette situation, il est utile de le déclarer très vite. Mais, bien entendu, le concubinage n’empêche pas le fait de pouvoir toucher l’APL. si vous êtes dans cette situation, vous pouvez donc vous rendre dès maintenant sur le site de la Caisse d’Allocation Familiale pour le faire dès que vous le pourrez.

Quoi qu’il en soit, attention de ne pas frauder ! Parfois, dans une colocation, les colocataires ne sont pas tous des étudiant, il y a parfois des jeunes actifs et ces derniers ne sont pas éligibles à l’APL où bien un des locataires est apparenté au propriétaire. Dans ces cas-là, les personnes ne peuvent pas avoir droit à l’APL. Certains sont donc tenter de frauder en ne déclarant qu’un locataire afin d’augmenter les versements de la Caisse d’Allocation Familiale. Bravo pour l’idée, sauf que cela pourrait vous coûter très cher. En plus de cela, l’assurance et la domiciliation ne pourront pas fonctionner car il n’y aura qu’un seul locataire sur le bail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *