CAF APL : L’Etat doit-il vraiment diminuer les aides au logement ?

Petit rappel concernant les APL :

Les APL, aides personnalisées au logement, sont des aides ouvertes à de multiples bénéficiaires :  que vous soyez étudiants ou non, locataires ou non, que vous soyez en maison ou en appartement, cette aide peut être faite pour vous. La condition? Le logement doit être conventionné, c’est-à-dire qu’une convention doit être signée entre le propriétaire et l’Etat. Pour pouvoir bénéficier d’une aide personnalisée au logement, certaines conditions sont exigées. Vous devez impérativement résider en France métropolitaine. Si vous résidez dans un logement avec votre famille, que vous soyez locataire ou propriétaire, ce logement doit être votre résidence principale.

Il faut savoir que le montant que vous toucherez concernant l’aide personnalisée au logement dépend de plusieurs facteurs :

– de vos revenus
– de votre situation personnelle
– du type de logement dans lequel vous habitez
– du montant de votre loyer
-Et pour finir, elle dépend de la situation géographique du logement dans lequel vous habitez. En effet, le montant de l’aide personnalisée au logement n’est pas le même entre une personne qui vit à Paris et une autre qui vit dans une petite agglomération, même si les logements dont elles disposent sont ressemblants.

Sachez que le montant de l’aide personnalisée au logement varie de 50 euros à 250 euros par mois. En ce qui concerne votre demande pour l’aide personnalisée au logement, plusieurs étapes sont à suivre, bien que cela demande du temps, il faut avouer que c’est tout de même assez simple. Vous pouvez soit vous déplacer à la Caisse d’Allocation Familiale la plus proche de chez vous, soit remplir votre demande grâce à un formulaire, directement en ligne sur le site de la Caisse d’Allocation familiale. Concernant cette demande, plusieurs documents sont demandés. Si vous êtes locataire de votre logement, il vous faut une attestation de loyer que vous aurez fait remplir par votre bailleur. Au contraire, si vous êtes propriétaire, il vous faudra fournir l’attestation du prêt.
Il vous faudra aussi vos coordonnées bancaires et les revenus annuels de vos deux précédentes années.

Petite astuce qui pourrait vous intéresser : si vous êtes locataire concernant le logement pour lequel vous demandez l’aide personnalisée au logement, vous pouvez, si vous le souhaitez, demander à la Caisse d’allocation familiale de recevoir les aides sur votre compte, en faisant la demande par mail par exemple. Si vous touchez les aides directement sur votre compte, cela peut amener à simplifier les comptes pour tout le monde, que ce soit le locataire, c’est à dire vous-même, ou le bailleur, soit le propriétaire de votre logement.

Si vous touchez déjà l’aide personnalisée au logement, donc que vous êtes déjà allocataire, vous pouvez effectuer votre demande directement en ligne sur le site de la CAF dans la rubrique Mon Compte, et vous pouvez transmettre les documents sous forme numérisée.
Il faut que vous fassiez très attention car la demande d’aide personnalisée au logement n’est pas rétroactive, c’est-à-dire qu’elle fonctionne uniquement à partir de la date de votre demande, il faut donc penser à la faire dès que vous entrez dans votre nouveau logement.

Autre petit conseil à savoir qui est d’ailleurs bien utile. En ce début d’année, si vous êtes déjà allocataire en début d’année, donc c’est-à-dire que vous touchez déjà l’aide personnalisée au logement, n’oubliez pas de remplir votre déclaration de revenus (même si vous n’en avez pas), sinon votre aide personnalisée au logement vous sera retirée. Pour effectuer cela, vous pouvez vous rendez sur votre compte sur le site de la Caisse d’Allocation Familiale et cela ne vous prendra que quelques minutes.

Enfin, si vous êtes étudiant et que certaines de vos questions restent encore sans réponses, vous pouvez vous rendre directement sur la page Facebook de la Caisse d’Allocation Familiale qui vous est dédiée et où des spécialistes répondront à vos questions.

Quelles perspectives concernant les aides au logement pour 2016 ?

Concernant les APL en 2016, il va falloir s’attendre à des réductions de la part de l’Etat. En effet, ces réductions concerneront environ 500 000 ménages. Désormais plusieurs éléments seront pris en considération dans le calcul des APL.

Premièrement, le patrimoine sera désormais pris en compte. Ainsi, les ménages les plus modestes se verront privilégiés. Et pour les étudiants, ceux dont les parents sont liés à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) ne pourront pas bénéficier des APL s’ils sont rattachés à leur foyer fiscal.

Deuxièmement, l’aide sera dégressive si le loyer est trop élevé. Par exemple, ceux qui ont un loyer deux fois supérieur au loyer plafond retenu ne bénéficieront pas des APL. En effet, un loyer plafond sera défini pour éviter l’abus.

Dernièrement, pour les jeunes actifs, le revenu de l’année n-2 sera désormais pris en compte. Ainsi, les jeunes qui rentreront tout juste sur le marché du travail n’auront pas à être confrontés à certaines difficultés financières et bénéficieront toujours de l’aide au logement, quels que soient leurs revenus la première année.

Il faut savoir que grâce à toutes ses mesures, le ministère du Logement économisera 225 millions d’euros en 2016 par rapport à un budget d’environ 15,5 milliards d’euros durant les autres années, sans pour autant délaisser les bénéficiaires les plus dans le besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *