L’obtention de l’Aide Personnalisée au Logement (APL) : tout savoir sur comment faire !

L’Aide Personnalisée au Logement (APL) comme d’autres aides au logement est une aide mise en place par les pouvoirs publics afin d’aider tant les salariés que les étudiants à trouver un appartement rapidement sans trop se ruiner… Cette aide va aider les bénéficiaires à payer leur loyer chaque mois.

Comment faire pour simuler son droit à l’allocation logement ?

Pour simuler son droit à l’aide au logement, rien de plus facile… Il suffit de se rendre sur le site de la caisse d’allocation familiale. Il faut savoir par contre que pour être éligible à l’aide personnalisée au logement (APL), il faut respecter plusieurs critères à partir desquels seront vos aides.

Quels sont ces critères d’éligibilité ?

Pour faire une demande d’aide personnalisée au logement (APL), il faut être de nationalité française et ou être étudiant issu d’un pays membre de l’Union Européenne. Votre emploi est également pris en compte dans la détermination de vos droits à l’aide au logement : à partir d’un certain seuil de revenus, vous ne pourrez pas bénéficier des APL. Il sera également pris en compte le fait que vous soyez en temps complet ou en temps partiel. Soyez attentif dans le cas de figure où vous êtes un étudiant : vous devez notifier si vous êtes boursier, salarié et ou au chômage.

Notez bien que la simulation de votre allocation au logement n’est pas une estimation absolue et exacte mais une estimation approximative. N’oubliez pas non plus que vous devrez être en possession d’un contrat de location et que le propriétaire de votre logement ne peut en aucun cas être un membre de votre famille.

Dans le montant des APL, diverses informations sont prises en compte, comme par exemple la localisation de votre logement (la CAF distingue 3 zones différentes qui vont faire varier les prix des aides), vos revenus, le montant de votre loyer, et la composition de votre foyer.

Comment constituer son dossier d’aide personnalisée au logement (APL) ?

En effet, c’est une question que beaucoup de potentiels bénéficiaires des aides se posent. Nous allons y répondre bien simplement et clairement : dans un premier temps nous vous informons que vous pouvez télécharger un formulaire en ligne sur le site de votre caisse d’allocation familiale (www.caf.fr). Après avoir rempli scrupuleusement ce formulaire, il faudra le rendre dans les plus brefs délais afin d’accélérer la prise en charge de votre dossier personnel. Néanmoins, il vous sera exigé en plus du dossier dument compléter certains documents :

  • une photocopie de votre carte d’identité recto et verso
  • une copie de votre relevé d’identité bancaire autrement dit de vote RIB
  • votre attestation de loyer
  • une photocopie des trois derniers bulletins de salaires
  • une copie de votre contrat de travail.
  • Dans le cas de figure où vous êtes un étudiant il faudra joindre une copie de carte étudiant à jour.
  • Enfin, si vous êtes étudiant boursier, un justificatif de votre statut, délivré par l’organisme qui vous octroie votre bourse
Comment accroitre la vitesse du traitement de votre demande d’APL par la CAF ? 

Vous devez tout d’abord respecter certaines conditions dans la constitution de votre dossier pour que la CAF traite rapidement votre dossier et de façon plus efficace. Quand vous emménagez, il faut être rapide lors de votre demande d’APL, pour la simple est bonne raison que vous avez un délai de deux mois pour informer votre caisse d’allocation familiale (CAF) de votre changement de logement ! Une fois cette date butoir dépassée, vous ne pourrez absolument plus prévaloir d’un quelconque droit. C’est un peu radical, néanmoins c’est une décision prise par la CAF. En effet, l’organisme a pris la décision de ne plus prendre en compte les demandes arrivant après dépassement des dates butoir. Ainsi, depuis la fin de l’année 2011, la caisse d’allocation familiale (CAF) annonce qu’il faut immédiatement la tenir au courant de tout changement : que cela soit un changement d’habitation ou de situation familiale. Depuis cette année 2011, les demandes ne sont plus rétroactives : si vous faites votre demande un an après votre entrée dans votre logement, tant pis pour vous, vous aurez perdu un an d’aides au logement. Un peu de motivation donc pour faire votre dossier pour ne pas perdre de l’argent bêtement.

 

Pensez également à bien envoyer un dossier complet à la CAF, sinon la CAF vous redemandera les pièces justificatives manquantes, et la deuxième fois, votre dossier ne sera pas traité en priorité mais après tous les autres dossiers complets.

Comment réagir en cas de différend voire de litige avec la caisse d’allocation familiale (CAF) ?

En réalité, il faut savoir que personne n’est strictement à l’abri, un jour, de connaitre un litige avec sa caisse d’allocation familiale (CAF) ! Par conséquent, nous nous permettons de vous donner des outils pour bien réagir si cela vous arrive un jour … Ce que nous ne vous souhaitons pas au passage !

En cas de litige, la meilleure solution est de contacter immédiatement la caisse d’allocation familiale (CAF). Cette dernière est joignable au 08 10 29 29 29 (ouverte du lundi au vendredi de 09h à 16h00). Il peut arriver qu’un jour vous ayez un retard de paiement ou que l’on vous verse sur votre compte en banque un surplus d’allocation. A ce moment-là, il faut illico presto prévenir votre CAF. Dans le cas contraire, vous vous exposez à de sérieuses sanctions. En effet, même en cas de versements supérieurs au montant que vous devez normalement obtenir par la CAF, prévenez tout de suite la CAF puisque l’organisme peut revenir vers vous, même quelques mois plus tard, pour vous exiger le remboursement des surplus. Inutile donc de les dépenser et de se retrouver par la suite dans une situation délicate.

Tous les petits tuyaux pour bénéficier du maximum d’Aide Personnalisée au Logement (APL)

Nous sommes tous à la recherche de petits tuyaux qui nous permettront d’avoir une allocation au logement un peu plus élevée, surtout en ces temps de crise. Tout d’abord, il faut savoir que plusieurs techniques sont possibles. En effet, vous pouvez par exemple mettre en avant le fait que vous viviez en colocation alors que vous êtes en couple. Cela vous permettra d’avoir des aides plus importantes tous les mois.

Dans le cas de figure où vous êtes en colocation, vous pouvez également dire que vous hébergez à titre gracieux vos propres amis. Cela vous fera incontestablement gonfler votre allocation. Néanmoins nous ne vous encourageons absolument pas à suivre cette voie dans la mesure où elle contient incontestablement des limites. De plus, la caisse d’allocation familiale n’est en aucun cas dupe est peut vous poursuivre ainsi que réclamer un remboursement. Par conséquent, c’est une chose à prendre au sérieux lors de votre déclaration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *