Retraite et aides au logement : quelles aides ?

En général : 

Il est vrai que la plupart du temps, nous pensons que l’aide au Logement est surtout réservée au jeunes. Et bien figurez-vous que ce n’est pas le cas ! En effet, il existe plusieurs aides destinées à aider les personnes qui sont à la retraite.

Tout d’abord il faut savoir que lorsque vous partez à la retraite à l’âge légal de la retraite et que vous bénéficiez déjà de l’allocation aux adultes handicapés, appelée aussi AAH, ou que vous bénéficiez du revenu de solidarité active, appelé aussi RSA, il faut impérativement que vous alliez vers votre caisse de retraite afin de faire valoir vos droits à une pension de retraite.

Ensuite, si vous avez l’âge de partir à la retraite mais que vous ne pourrez pas bénéficier d’une retraite complète car vous n’avez pas assez cotisé aux régimes de retraite, vous avez le droit de bénéficier de l’allocation de solidarité aux personnes âgées, appelée aussi ASPA, qui sera versée par votre caisse de retraite. Bien entendu, cette aide est valable sous conditions de ressources.

Pour ce faire, afin de gagner un maximum de temps, si vous êtes allocataire, vous pouvez directement déclarer votre situation de retraite dans votre Espace Client sur le site de la Caisse d’Allocation Familiale.

Attention ! Si vous mettez du temps à avertir votre Caisse d’Allocation Familiale de votre départ à la retraite, et que l’aide que vous touchez actuellement s’avère trop importante par rapport à votre nouvelle situation, vous devrez rembourser à votre Caisse D’allocation Familiale le trop-perçu.

Ensuite, il y a deux aides que vous pouvez toucher en étant à la retraite. L’APL  : allocation personnalisée au logement ou l’ALS : l’allocation au logement à caractère sociale. Bien entendu, ces deux aides ne sont pas cumulables. Généralement, si vous ne pouvez pas toucher l’APL vous pouvez tout de même toucher l’ALS. Et si vous pouvez toucher l’APL, cela ne sert à rien de voir ce que vous pourrez toucher pour l’ALS. Il faut donc en premier lieu vérifier si vous pouvez toucher l’APL.

Alors l’APL, qu’est ce que c’est ?

C’est une aide au logement conçue pour réduire le loyer de votre logement actuel. Pour le calcul, plusieurs éléments sont pris en compte. Cela dépend :

  •  de la situation familiale,
  • du nombre de personnes ou d’enfants à charge,
  • des ressources,
  • du montant du loyer,
  • du type de logement
  • et enfin le lieu du logement.

Afin de bénéficier de l’Aide Personnalisée au Logement, vous devez vous adresser à la CAF (qui est la Caisse d’Allocations Familiales) et un formulaire sera à remplir qui sera ensuite envoyé à ce même organisme. Mais avant de remplir ce formulaire, il faudrait que vous ayez absolument toutes les informations dont vous aurez besoin. En effet, beaucoup d’informations sont demandées mais si vous arrivez à toutes les avoir en même temps, vous n’aurez aucun problème et votre dossier sera traité plus rapidement.

Il vous faut :

  • l’adresse complète de votre logement,
  • vos ressources de l’année N-2 par rapport à votre demande
  • vos coordonnées bancaires.

Ensuite, le montant que vous toucherez sera calculé en fonction de toutes vos informations et une fois que vous la recevrez une fois par mois, elle sera révisée une fois par an. Vérifiez bien que votre contrat de bail est bien à votre nom car vous risquez de ne pas toucher le même montant voir absolument rien du tout!

Mais attention, vous ne devez pas être locataire d’un logement qui appartient à une personne de votre famille sinon vous ne pourrez même pas espérer bénéficier de l’Aide Personnalisée au Logement.

Capture d’écran 2016-02-16 à 11.17.50

Qu’est ce que l’ALS ?

Concernant l’ALS qui est l’Allocation au Logement Social, elle concerne absolument tous les types de logements sauf si le logement est conventionné, dans ces cas-là, il s’agit des APL. Elle permet de réduire le montant du loyer si la personne est locataire, de rembourser une partie d’un remboursement mensuel de prêt concernant l’achat d’un bien type logement ou bien s’il s’agit de travaux si la personne est propriétaire de ce même bien. Ce qui est bien avec les ALS, c’est que vous pouvez bénéficier de ces aides même si votre logement n’est pas conventionné. Vous pouvez toucher jusqu’à 150€ par mois selon votre profil et votre logement mais aussi en fonction de votre région. Comme pour les APL, afin de demander les ALS, il faut s’adresser à la CAF et préparer un dossier.

Dans ce dossier, vous devrez y déposer

  • vos dernières quittances de loyer, c’est-à-dire les trois derniers mois,
  • le bail de votre logement à votre nom,
  • et enfin votre Relevé d’Identité Bancaire.

Comme pour l’Aide Personnalisée au Logement, le montant de l’ALS est calculé en fonction de votre profil et de différents facteurs concernant le logement. Le loyer que vous devrez payer doit se situer entre 380€ et 2 000€ par mois. En plus de cela, plusieurs conditions et normes ne sont pas négligeables pour pouvoir prétendre à l’ALS. Il faut que votre logement fasse 9m2 si vous vivez dans ce logement seul ou bien 16m2 si vous vivez dans ce logement à deux, c’est-à-dire en colocation ou en couple.

Renseignez-vous auprès de la CAF de votre ville des documents que vous devez joindre au dossier car certaines CAF demandent plus de justificatifs que cela, il faut que dans ce logement il y ai le minimum du confort, c’est-à-dire, une arrivée d’eau potable, un radiateur ou un convecteur électrique ainsi qu’un évier et des toilettes.

Dernière chose concernant l’Allocation de Logement à caractère Sociale, il faut savoir qu’elle est suspendue, pour toutes les personnes qui la touchent, tous les ans, au premier juillet de chaque année. Pour qu’elle ne se soit pas suspendue et pour que vous continuiez à la toucher, il faut que vous adressiez un courrier à la CAF de votre ville en leur disant bien que vous gardez votre logement durant l’été. La CAF a mis en place ce dispositif pour éviter que des étudiants qui déménagement en juin et emménagement en septembre ne touchent l’ALS alors que le logement ne leur appartient plus durant l’été.

Les Critères !

Les critères pour pouvoir bénéficier d’une aide au logement son plutôt simple. Tout d’abord, il n’y a pas d’âge minimum ou maximum donc c’est pour cela que si vous êtes à la retraite, il n’y aucun souci pour que vous puissiez bénéficier d’une quelconque aide.

Ensuite, il faut absolument être en situation régulière sur le territoire français. Et pour finir, il faut faire une demande auprès de la Caisse d’Allocation Familiale (CAF) de votre ville ou de la ville la plus proche de chez vous, ou bien, si vous préférez, vous pouvez faire une demande auprès de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) de votre ville, si vous relevez de ce régime de protection sociale.

Donc, pensez à vous renseigner auprès de la CAF la plus proche de chez vous afin de savoir si vous avez le droit à une aide lorsque vous partirez à la retraite !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *